My Bruxelles Jewel Shopping guide

PlanQu’est ce qu’on fait en janvier ?

On fait détox, on boit du jus de citron, on mange des artichauts, on s’inscrit à la gym, on fait le poirier pour faire revenir le sang au cerveau, on imprime le calendrier de la nouvelle année, on rêve des prochaines vacances, on décompte les jours avant le Printemps, on se dit qu’on va faire mieux que l’année d’avant.

Moi la première chose que j’ai faite la semaine dernière, c’est sauter dans le Thalys pour aller voir Emilie à Bruxelles.

Vous vous souvenez d’Emilie, son histoire façon conte de fée, sa jolie marque de bijoux personnalisés Théa Jewelry, ses clientes It girl et stars de Hollywood qui en ont fait la princesse des réseaux sociaux ?

J’avais flashé sur l’idée de me faire une bague « Précieuse » en collab avec elle, et comme Emilie est d’une efficacité redoutable, je lui avais à peine soufflé mon idée à l’oreille qu’elle a dit banco ! On a imaginé les bagues dans la foulée, et le 4 janvier, je suis partie les chercher à Bruxelles, une bonne occasion pour humer l’air du temps dans la capitale belge, perdue de vue pour moi depuis quelques années.

Et comme Emilie est hyper connectée dans sa ville natale, qu’elle adore la mode et les belles choses, elle m’a invitée à faire le tour de ses boutiques préférées.

On a passé une journée géniale, entre shopping, visite de lieux incroyablement charmants, rencontre de créatrices de boutiques inspirées, et première balade pour les bagues Précieuses, qu’on ne quitte plus depuis !

Voilà mon Bruxelles shopping guide, toutes les bonnes adresses d’Emilie, le charme et la convivialité de nos amis belges, en route pour les pépites découvertes lors de ma journée Précieuse dans le grand nord !

KURE : 78 avenue Louise, Bruxelles

Cyrielle nous a accueillies mercredi dernier dans son lumineux concept-store de l’avenue Louise. Avec Sarah, ma photographe préférée, on s’était posées en descendant du train au café de la Presse tout proche (gateaux à tomber), et Emilie nous a drivées chez Kure, qui est la boutique multimarques la plus branchée de ce quartier hyper chic mais un peu classique. Cyrielle est une blonde pétillante aux yeux bleus intenses et au sourire éclatant, incroyablement cool devant l’objectif, car elle a commencé dans la mode très jeune comme blogueuse.

Kure4

Kure1Elle a monté Kure avec son amoureux, et tous les deux forment une équipe de choc. Cyrielle voyage, déniche, achète, créé l’ambiance dans son magasin, anime son instagram et sert de modèle à toutes ses followers et clientes, et son homme gère tout le reste.

L’accueil est top, la boutique hyper agréable, toute blanche avec une verrière, façon atelier, et son assortiment est génial, que des marques que j’ai envie de porter, mode mais pas trop, de belles matières, de belles coupes, sobres mais toujours avec un petit détail sympa.

Kure3

Kure2Cyrielle a un œil infaillible, elle déniche des marques scandinaves que personne ne connaît, comme Raiine, les mélange avec des marques de créateurs qui font le buzz, comme Margaux Lonnberg ou Anine Bing, et des valeurs sures comme Theory. Coté bijoux, elle a eu le flash pour Maria Black (moi aussi, je porte la créole noire et or qui va top bien avec mes bagues Précieuse), et elle a aussi plein de jolis accessoires, sacs, boots, baskets, et même de la beauté.

En bonne ex-blogueuse, Cyrielle a un Instagram à son image qu’elle alimente quasi quotidiennement avec les tenues de sa boutique, du top, car tout ce qu’elle porte, on le veut immédiatement !

Je suis sortie en me disant qu’on n’avait pas de multimarques aussi cool a Paris, le prix des loyers parisiens tuerait-il la créativité des jeunes pousses ? Vive Bruxelles !

LADY DANDY, 81 rue du Page, Bruxelles.

Changement de quartier, nous voilà parties dans le quartier Chatelain, dit le quartier des « expats ». Moi qui ai vécu 3 ans en Hollande, je reconnais le charming style du nord : rues pavées, maisons en briques rouges, boutiques de quartier super mignonnes avec une déco home-made. Priscilla, la maîtresse des lieux est styliste, et elle a réussi à construire une clientèle très fidèle à sa boutique, qui sait qu’elles peut y trouver des pièces exceptionnelles de seconde main.

LadyDandy3

LadyDandy2Sa boutique est un vrai bijou, malgré la diversité des pièces présentées, on sent qu’elle soigne les accords de styles et de couleurs avec beaucoup d’exigence. Il y a plein de pièces pour lesquelles je suis prête à vendre mon âme au diable : la parka au col de fourrure orange de Mr& Mrs Fur, le sac Chanel 2.55 (aaaargh,trop beau avec mes bagues Précieuses), et cette sublime broche libellule signée Lanvin. LadyDandy5

bagues-sac

LadyDandy6

Priscilla, comme toute les stylistes, à un faible pour le pur vintage. Mais chez elle tout a du caractère, et semble fait pour une femme au goût hyper sophistiqué, et complètement dans l’air du temps-

L’Instagram de Priscilla est une mine pour les chineuses, informées dès qu’elle rentre une nouvelle pièce !

Pas pour rien que les stylistes des grandes marques débarquent dans sa boutique pour chercher l’inspiration. Du vintage et du luxe unique !

VA, Vanessa Aerts, 72 rue du Page.

En sortant de chez Priscilla, direction en face, chez Vanessa Aerts, une boutique de bijoux de créateurs. Emilie me dit qu’elle a plein de copines qui viennent là pour acheter un joli bijou pas trop cher ou pour faire un cadeau, mais qu’elle n’a jamais eu le temps de passer, c’est l’occasion ! Vanessa est elle-même créatrice de bijoux, et elle réalise de fins bijoux martelés en or dans le joli atelier qui donne dans sa boutique, elle a aussi une sélection de marques belges et internationales.

VA3

VA2

C’est fin et poétique, avec des prix accessibles, beaucoup d’argent et de vermeil. Avec Emilie, on a craqué pour une ravissante créole de la marque Joy en vermeil, j’ai pris la gauche elle a pris la droite, on fait des économies avec la mode des mono-BO !

VA4

VA1

La boutique de Vanessa est reposante, blanche, lumineuse, avec un bananier au milieu, et un système de merchandising astucieux et léger, dans lequel les bijoux semblent flotter en apesanteur. Des bijoux poétiques singuliers !

MOSS & BROSS, 58 rue de l’Aqueduc, Bruxelles

Nous voilà reparties dans la petite voiture d’Emilie, elle veut nous montrer la boutique de sa marraine, Laurence Low (ce qui ne fait que confirmer ma théorie du conte de fée en ce qui la concerne : plusieurs marraines de la mode Bruxelloise se sont penchées sur son berceau à la naissance !).

Arrivée chez Moss & Bross, je constate que Monique Low est effectivement une pro de la mode qui a un goût incroyable, et ce talent pour dénicher des créateurs encore inconnus mais en devenir. Sa boutique est colorée, baroque, charmante, pleine d’objets insolites (même des sleepers façon bijoux) et surtout, elle vend les ultra chics pyjamas de la Maison Marcy créés par son mari.

MossBross3

MossBross2

Tellement beaux qu’on a envie de les porter le jour…

MossBross1En bijoux, elle a trouvé en France les marques Dorette, Sharing et Sylvia Toledano, parmi mes préférées dans les pierres de couleurs, mais aussi la belge Carine Vyfeken qui fait des bijoux en bronze, de véritables petites sculptures, et l’américaine Chicken and the Eggs qui tisse des perles. C’est bohême chic, coloré, décalé et pourtant très luxe !

GRAPHIE SUD, 195 rue Berkendal 195

En route pour la place Georges Brugmann, la plus belle place de Bruxelles ! Dans le quartier, on a commencé par Graphie Sud, une boutique qui ressemble à une petite maison de ville décorée avec gout.

emilieetsylvie

L’univers de Laurence Ullens, la créatrice du concept, est absolument irrésistible : des objets déco aux couleurs vives (Emilie a craqué pour le faux cactus, et moi pour le panier multicolore), les looks d’Isabelle Marant et Hartford, les bijoux en turquoise Harpo, les guirlandes lumineuses des Tsé Tsé.

GraphieSud2

GraphieSud1

Que des belles choses et plein de petits trucs craquant à offrir, c’est charmant, chaleureux, et plein de peps !

Avoir, son Instagram charmant avec ses idées de mise en scène et son offre mode et déco assemblée par thèmes.

KELLY : 58-60 rue Darwin

A deux pas, on a poussé la porte de la boutique Kelly, créé  par autre pro de la mode, Clément De Clercq. La vitrine est une merveille poétique, un petit renard noir qui fouille dans un sac … Kelly.

Kelly3

La boutique était en mode soldes, avec des portants de jeans et de pulls par couleur, mais malgré ça, je réalise qu’on se trouve dans un endroit qui a un charme fou, encore une boutique qui ressemble à un appartement chaleureux, où tout est beau et ancien.

Je commence à me dire que Paris a usurpé sa réputation, et que la vraie capitale de la mode c’est Bruxelles ! On en est à notre 5ème boutique multimarques, et chacune propose un univers hyper créatif, cohérent, extrêmement désirable, avec une identité très forte.

Ici c’est mon style à 150% : des pantalons et des pull sobres dans des matières top et des coupes géniales, les chaussures Repetto, et deux découvertes extraordinaires en bijoux : la marque Nahua, qui fait des bracelets et des colliers tissés de perles et de petites pièces en argent, dans un esprit artisanal très raffiné, et les colliers plastrons du Pakistanais basé à New York Deepa Gurnani, juste une merveille. Je viens de découvrir deux marque de bijoux fantaisie ravissantes, c’est rarissime ! Kelly, c’est classe, sobre et hyper créatif, du top !

Kelly4

Kelly1

Kelly2

Son Instagram est casual chic avec plein de photos des belles marques vendues dans la boutique, et des détails des tenues.

WOUTERS & HENDRIX : 16 place Brugmann.

En sortant de Kelly on a fait le tour de la ravissante place Brugman, et on est passé devant une jolie boutique qui s’appelle Les Précieuses (comme moi…), puis devant la boutique de la marque Wouters & Hendrix.

Woutersandhendrix

Je ne pouvais pas passer à coté, car j’ai fait plein de salons à coté d’eux quand je faisais mes bijoux, j’ai toujours bien aimé leur style, et aussi leur longévité, car cela fait 30 ans que les deux créatrices Karen et Katrine ont fait de cette marque de bijoux fantaisie une institution du bijou belge. Sur la collection hiver 2016, une super broche Safety Pin ornée d’une perle home made. C’est féminin et léger, et toujours fun !

SCENES DE MENAGE : 4 place Georges Brugmann, Bruxelles.

En parfait guide touristique, et sans montrer de signe de faiblesse sous la bruine glacée, Emilie nous a montré The librairie de la place Brugmann, Candide la bien nommée, et on est tombé en arrêt devant la vitrine de Scènes de Ménage, une boutique de déco située juste à coté.

Et Bim !! De nouveau scotchée par l’atmosphère intimiste et chaleureuse de cette boutique toute en longueur, véritable caverne d’Ali Baba pour les chineurs de trésors neufs ou vintage, avec une profusion d’objets ravissants pour décorer sa maison : des coussins bijoux, des carafes, verres, vases, pots, des porcelaines, des tissus, tapis, des couverts anciens et modernes, et surtout, au fond, deux vitrines de bijoux chinés aux puces ou ailleurs. C’est coloré, baroque, vintage et encore une fois … irrésistible !

scenedemenage2

scenedemenage1

CATLEYA : 118 avenue Louis Lepoutre, Bruxelles

Bon là je vais vous parler d’une boutique de fleurs, donc vous allez me dire que là bas, j’ai fini par perdre le nord…

Mais cette boutique là, elle est unique, tellement belle que c’est à tomber. Les fleurs, c’est la beauté fragile, sensible, vivante, éphémère. Le bijou, c’est la beauté minérale, sculpturale, intemporelle, éternelle.

CatleyaAux deux extrémité de l’axe féminin beauté–amour, il y a les fleurs, et les bijoux. Et puis Catleya, c’est le nom de la fleur qui a rendu fou d’amour Swann pour Odette, dans « Un amour de Swann », alors pour toutes ces raisons, faites  Emilie et moi, si vous passez à Bruxelles, allez voir cette boutique unique et ses fleurs sublimes, et tchatchez avec la patronne, qui a son franc parler, et qui connaît tout de Bruxelles ! Mes bagues Précieuses ont adoré le décor, Sarah en a fait 2 photos que j’adore !

bagues-fleursblanc

bagues-fleursrose

AXL Jewelry Store

En repartant de la place Brugmann, Emilie a voulu nous montrer la boutique d’Axelle Delhaye, mais on a fait chou blanc, Axel n’était pas là cette semaine.

Dommage car j’adore le concept qu’elle a créé autour de la création de pièces uniques réalisées à partir de bijoux anciens. Le truc d’Axel, c’est la chine de bijoux de l’époque Victorienne, qu’elle va chercher principalement en Angleterre.

Axl2

Elle adore la culture victorienne du bijou, cette époque ou porter une hirondelle, un serpent, une mouche ou une épée avait une signification particulière. La fidélité envers l’absent pour l’hirondelle, l’amour éternel pour le serpent.

Axelle trouve la pièce, et avec son goût raffiné, lui donne une nouvelle vie, une touche de modernité, un twist dans l’air du temps, comme ces bagues ouvertes à double motifs, ou ces dessous d’oreille.

Axl1

Sa boutique est à son image, raffinée, luxueuse, hyper féminine, un boudoir où l’on peut choisir un bijou unique, ou un bijou de créateur sélectionné par Axel, dont la marque Stone qui elle aussi s’inspire du passé. Unique et hyper raffiné !

Son Instagram charmant autour de son univers, bijoux, inspirations, boutique, portraits.

LSQUARE : 32 place du Grand Sablon, Bruxelles.

Emilie nous prévient, là on part dans le temple de la joaillerie Bruxellois, là où toutes les grandes familles commandent les bagues de fiançailles, c’est dire la réputation de L-Square. L’emplacement est unique, et le rez-de-chaussée de la boutique propose un immense espace dédié aux marques de créateurs. Je n’ai pas été bouleversée par l’offre, mais je suis sans doute influencée par la déco et le merchandising, très classiques. Et je crois que la boutique a été dévalisée à Noel, les prochaines collections arrivent en février.  Toutefois le lieu est mythique à Bruxelles, et on y trouve évidemment la marque d’Emilie, Thea Jewelry, et ses jolis bijoux personnalisés, qu’on peut commander sur place. C’est le chic discret du luxe sans ostentation, impeccable !

LSquare

LSquare2

Céline Daoust : 158 rue Franz Merjay

La boutique de Céline Daoust n’était pas prévue dans notre parcours, mais c’est la patronne de Catleya qui nous en a parlé en nous rappelant qu’elle valait le détour ! Je me suis dit que je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette créatrice belge que j’aime beaucoup (Emilie aussi !), qui a maintenant une renommée internationale  et qui fait de ravissants bijoux en or et pierres de couleurs.

Celine1

Celine2

Je regrette de ne pas avoir eu le temps de faire le crochet dans sa jolie boutique, où toutes ses collections sont super bien présentées. Je les vois habituellement au Bon Marché à Paris, mais à Bruxelles il y a tout, et si Céline n’est pas en voyage à Jaipur, vous aurez l’occasion de la croiser, elle vous parlera de ses voyages, de sa vie trépidante entre l’Inde et la Belgique avec son mari qui fait aussi partie de l’aventure de la marque. La gourmandise des innombrables couleurs des pierres précieuses, une mise en scène poétique, des bijoux fins dans l’air du temps !

En fin de journée, Emilie m’a montré la boutique de mode luxe Cachemire et Soie, en total mode soldes et bondée de clientes à l’affut d’une bonne affaire, je n’ai donc pas pu voir le vrai mood de la boutique, mais j’ai total craqué pour une robe-bijou à l’imprimé doré, qui m’aurait transformée en Cendrillon le temps d’une soirée.

Cachemireetsoie

Sachant que je suis plus souvent à crapahuter en basket dans le métro parisien qu’à jouer les princesse en robe dorée sur tapis rouge, je l’ai laissé sur son portant, mais il n’est pas interdit de rêver ?

Comme dans chaque boutique vue dans la journée, Emilie a été accueille comme la jeune fille de la maison, on lui a demandé des nouvelles de ses filles, de ses bijoux, et de sa famille au grand complet. On a même croisé Nathalie, son ancienne belle mère, rencontre qui me donne envie d’écrire une saga familiale, sujet d’un post passionnant à plusieurs chapitre, mais là c’est pas l’objet…  Je suis sensée vous faire mon guide shopping Bruxelles, pas la saison 1 de « Amour, gloire et beauté ». Quoi que …

En sortant de Cachemire et Soie, je serai bien allée boire un verre  Chez Franz,  bar hyper hype, où le tout Bruxelles se retrouve le soir, mais le Thalys n’attend pas !

Je suis partie en me disant que cette capitale si proche rassemble tout ce dont peuvent rêver les amoureux des belles choses, d’un art de vivre à la fois simple et raffiné, et de la convivialité légendaire des gens du nord.

Merci Emilie pour cette super journée, merci de nous avoir fait partager toutes tes bonnes adresses, merci aussi à toutes les filles qui nous ont accueillies dans leurs belles boutiques. Et pour vous fidèles lectrices, filez à Bruxelles passer un prochain week-end, vous m’en direz des nouvelles !

Photos Sarah Clavelly

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *