Back to the Choker

choker3

A l’arrivée de Noël mon cerveau se brouille.

Ça n’est pas bon du tout, parce que coté business, il vaut mieux avoir les idées claires sur la plus forte saisonnalité de l’année en matière de vente de bijoux.

Alors j’essaye de compartimenter. A titre professionnel, je continue de garder la tête sur les épaules, à sélectionner les bijoux qui me plaisent, à analyser les tendances, à trier et à sélectionner.

A titre perso, c’est la confusion la plus totale, je n’arrive plus à choisir dans cette profusion d’offre, dans ce déluge de jolies choses qu’on me propose sur mon Insta, mon FB, mon Elle, mon Vogue.fr, ma newsletter de Inès (de la Fressange), la wish liste de Caroline (de Maigret), la wishlist des Hit girls copines de Caroline, les animations personnalisation façon happening du Bon Marché, les trunk shows de White Bird, les signatures de celebrities chez Colette, le pop-up store de la belle Amélie Viaene à la galerie Vivienne (fini mais marque à découvrir d’urgence !), le pop up store de JEM dans le Marais, la nouvelle boutique géniale de Inoui Toosh rue de l’Odéon, les ventes privées de mes copines qui font des bijoux, les ventes privées de mes copines qui font des sacs, les ventes privées de mes copines qui ont des copines qui font de tout, n’en jetez plus mon disque dur est saturé.

Bref, à titre perso, je suis débordée, confusée, ma propre whishlist s’étend à l’infini sur de multiples possibles qui finissent par s’auto détruire. Trop de produits tuent le produit, il n’en sort plus rien du tout, je sèche.

Pour me rattraper, je bosse pour Votre whishlist, celle des bijoux pour Vous. Là, je maitrise, of course.

Dans mon shopping de Noël #4, je vous ai fait un tour sur le sujet des chokers. Ceux que je porte là sont mes favoris : sur lien de cuir,  Jacquie Aïche chez Hod, sur lien d’or rose, les pierres précieuses étoilées de Selim Mouzannar au Bon Marché.

choker1

choker2

Quoi ça ? Vous savez, ce collier qu’on porte très serré autour du cou, et qui signe, selon les époques, un style hyper féminin, over sexy, un zeste provocant, limite érotique.

J’ai fait 3 photos de mes chokers préférés avec Sarah, mais je dois dire humblement que je ne me considère pas comme la meilleure ambassadrice de ce bijou, pour les raisons suivantes :

Pour porter un choker, il faut être une reine, une princesse, ou au minimum une artistocrate. Comme Marie-Antoinette, ou cette ravissante Melle Doré, toutes les deux hit girls aristocratiques de la mode hystériquement féminine de la fin du XVIIIème siècle. Je suis une authentique roturière, je ne coche pas cette case.

choker1765

Pour porter un choker, il faut être un peu courtisane, une cocotte, ou une demie mondaine, comme on disait en 1900. C’est à dire être une théatreuse, ou une muse, ou une écrivaine, ou une couturière en vogue, ou une bijoutière lancée, et être entretenue par un homme très riche, voir plusieurs mis bout à bout si on considère l’ensemble de leur carrière. Je ne réponds pas à cet exigeant double critère, n’étant ni intermittente du spectacle, ni créatrice de rien du tout, et over mariée depuis plus d’un quart de siècle avec Philou l’auvergnat, qui n’est ni duc ni prince, et qui n’a, hélas, pas de château à Monaco.

choker1900

Pour porter un choker, il faut être une femme fatale des années 70, mi ange mi démon, mi ingénue mi bombe sexuelle, intensément séductrice, prête à tout par passion, comme Romy Schneider dans Max et les Ferailleurs de Sautet, comme Catherine Deneuve dans « Belle de Jour » de Bunuel, comme Ô de « Histoire d’Ô » . Bon je ne joue pas dans cette cour là, trop tard pour être un ange, trop basique pour être un démon, je passe mon tour sur la femme fatale.

chokerromy

Pour porter un choker, il faut avoir la jeunesse sans faille de Dorian Gray, à l’instar des top modèles de la Victoria’s Secret team 2016 : de Lili Donaldson à Sara Sampario, de Gigi Hadid à Adriana Lima. Des filles à la beauté qui vous coupe le souffle, une beauté absolue, indiscutable, impériale, une beauté qui n’a pas besoin de se raconter, qui n’existe que par la force de l’image. Inutile de dire, que ma team à moi, c’est les Greluches, 50 piges bien sonnées, reines du flouté sur ride, du pilate anti fesse molle, et de la langue bien pendue, un peu l’opposé de la Victoria secret’s team, non ?

chokervictoriasecret

Pour porter un choker, il faut avoir été hier une des mannequins-people du défilé Chanel des métiers d’art au Ritz : Lily-Rose Depp et Cara Delevigne, Georgia May Jagger ou Alice Delal, ces hit girls ont eu la chance de porter un des sublimes chokers Chanel remis sur scène par le grand Karl pour cette pré-collection AW 2017-18. Si j’y étais ? Dans mes rêves, bien sûr !

chokerchanel

Bon, ce petit jeu pour vous expliquer que le choker, comme les bijoux à message, comme les chevalières, comme les broches, c’est un des hits bijoux du moment : incontournable !!

On peut se dire, c’est pas pour moi. On peut se dire, j’en ai jamais porté. On peut se dire, j’aime pas. Mais moi je vous dit, ne dites jamais jamais !!

Parce que la mode a cela de génial, qui est de vous remettre sous le nez un style totalement révolu, oublié, zappé, et de le faire d’un coup remonter au firmament de la désirabilité.

Et c’est ce qui me fait irrépressiblement aimer la mode. Elle me donne l’impression de voyager entre le passé et le présent, de me réincarner dans un personnage fantasmatique, elle me donne l’illusion de me réinventer.

Essayez, c’est un jeu, vous m’en donnerez des nouvelles !

Share Button

7 thoughts on “Back to the Choker

  1. En fait c’est EXACTEMENT ça dont j’ai envie !
    Heureusement c’est Noël !
    Je veux absolument. un choker.
    Grâce à ton post , c’est une évidence !
    Alors celui de Jacquie , de Selim ??
    Ni ange, ni demon, ni femme fatale …ni jeune non plus et pourtant je vais TOTALEMENT l »assumer !
    Merci Sylvie !!

  2. Pingback: Back to the Choker | Bijoux or diamant

  3. Pingback: Back to the Choker - Le blog My Lovely BijouxLe blog My Lovely Bijoux

  4. Pingback: Back to the Choker | Bijoux or diamant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *