Il faut dire je t’aime

Il faut dire je t’aime.

C’est pas de moi mais de l’inénarrable Gérard, le créateur de la très espiègle marque Mimilamour.

Marque que j’aime et que j’adore, je le dis haut et fort.

C’est un peu ça l’idée de la fête des mères. Dire à sa mère qu’on l’aime en lui offrant un cadeau.

Parce qu’on ne le dira jamais assez, surtout sur Les Précieuses (!) mais l’amour a terriblement besoin de preuves.

Voilà un petit récap de mon historique perso  « fête des mères »,  histoire de vous raconter que ce jour de célébration, ça peut être un flop comme ça peut être top.

Mai 1970 : j’ai 7 ans, l’âge de raison. J’offre à ma mère mon premier collier de nouilles. Elle dit « très joli », le pose sur la table de la cuisine, et l’oublie immédiatement. Ma mère est une intello qui privilégie la création d’idées à la création artistique. C’est mon premier flop fête des mères, et mon premier échec créatif.

Mai 1980 : j’ai 17 ans, l’âge des premières boums, un peu en froid avec ma mère qui préfère me voir bachoter que de glousser en rêvant au prince charmant. J’ai zappé la fête des mères. C’est ma période zéro fête des mères. Elle va durer un moment.

Mai 2000 : Mes garçons ont 8 et 6 ans. Ils me rapportent de l’école un petit cadre photo, peint à la main en bleu et doré. Je dis « très joli », je découpe une photo pour mettre leur petite tête dans chaque cadre et je les pose sur la commode de ma chambre. 17 ans après, ils sont toujours là, petites frimousses craquantes dans leur cadre bleu et doré. C’est ma meilleure fête des mères.

Mai 2007 : les garçons zappent ma fête des mères, je zappe la fête de ma mère. C’est la misère.

Mai 2017 : J’ai un blog sur les bijoux de créateurs, je fais souvent du mauvais esprit sur Noël, la Saint Valentin, et la fête des mères, parce que je me range dans la catégorie des purs esprits qui luttent contre la société de consommation. Ce qui est un total paradoxe vu que je passe mon temps à vous donner envie d’acheter des bijoux, mais je ne suis pas à une contradiction près.

Là, j’ai décidé de faire un effort, d’arrêter de faire du « Fête des mères – bashing » et d’écouter le conseil Gérard de Mimilamour.

Je vais offrir un cadeau à ma mère, je vais lui dire « Je t’aime », et je vais vous faire profiter de la liste des bijoux de jeunes créateurs que j’aimerais qu’on m’offre pour Ma fête des mères (mes fils, rappelez vous que vous avez une mère…)

Je vous donne mes crushs chez 6 jeunes créateurs. Que des bijoux que je trouve singuliers, pétillants, ravissants , et surtout accessibles. Ces 6 jeunes créateurs sont à Paris, à Bordeaux, à Marseille ou à Lille, mais ils ont tous un joli site internet, sur lequel on peut craquer sans sortir de chez soi.

A découvrir absolument, et à offrir à sa maman, pour faire un top et pas un flop, et évidemment, pour lui dire JE T’AIME !

Le bracelet Mon cœur de Mimilamour :

 

La bague Souveraine et le jonc Antigone de Valérie Sanyas :

 

Le jonc et la bague Wicker de Caroline de Benoist :

 

Le collier Céleste, ou les boucles d’oreilles et le bracelet Shoku d’Exquises Indécises

 

 

Les boucles d’oreilles Léo de Margi Darika :

La bague Observatorium de Gamme Blanche :

Merci au soleil !

Merci au Pont-Neuf !

Et merci à Sarah Clavelly pour ses jolies photos !

 

Share Button

2 réflexions sur “Il faut dire je t’aime

  1. Comment te dire …. Ton blog ( … que j’ai zappé depuis des semaines car beaucoup plus ( … beaucoup trop d’ailleurs ….) connectée à mon aspirateur qu’à mon ordinateur cause déménagement , ton blog donc, est un souffle d’ondes aussi positives que belles dès lors que l’on clique dessus !
    Pourvu que mes enfants ne m’oublie pas, moi mère Merveille que je suis (… Pôle Emploi m’a offert une journée Conseil  » Estime de Soi  » dans le cadre de mon licenciement … ) … je zappe la mienne cette année ( car je t’écris de Budapest dont je ne repartirai que Dimanche… ) , une fois n’est pas coutume , mais je lui dit souvent, à ma mère que j’aime, que je l’aime… 🙂
    Une photo de mes 2 enfants à l’âge des tiens trône aussi sur mon bureau et me remplie de joie et d’amour à chaque fois que je le regarde ! Ils sont Mon plus beau cadeau de fêtes des mères !
    Je bannie comme toi la sur consommation ( car nous avons depaassé celui de la consommation… consommation  » crasse  » dirai je …. comprenne qui peut** … ) mais continue à nous donner des envies de bijoux mais aussi à nous « dé•culpabiliser  » d’un sentiment d’oisiveté, si bon, si léger, que l’on éprouve en te lisant !
    ** source vocabulaire : E. Macron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *