Les curiosités de Lito

imageT lito

Rencontrer un ou une créatrice de bijoux,

c’est toujours pour moi une petite aventure, une incursion au pays des curiosités.

Avant le rendez vous, je googlelise, je regarde un peu pour me faire une idée, mais je suis toujours étonnée par le personnage que je rencontre, car ce qu’il projette dans le réel est toujours bien différent de son image.

J’ai rencontré Lito chez White Bird pendant ce fameux jeudi de septembre où Stéphanie nous avait concocté son après-midi spécial perçage d’oreilles. Il y avait beaucoup de monde, clientes et journalistes, et une ambiance électrique liée au micro stress du percing. Lito m’a prise en main avec une autre blogueuse et on a eu le droit à une visite guidée de son univers bourré de peps.

Lito wb Illustration bijoux

Lito est une brunette piquante, qui déborde d’énergie autant que d’idées, et qui raconte dans un anglais ensoleillé d’accent grec son parcours inattendu dans le monde du bijou. Ça me rappelle quelqu’un (!!) vu qu’elle commence par faire des études de marketing à Boston, ce qui ne la destine pas du tout à une carrière créative. Comme moi il y a longtemps, alors qu’elle est expatriée dans cette grande ville des US et qu’elle doit avoir un coup de blues, elle tombe sur des boutiques de perles et se prend de passion pour ce loisir créatif, bricole quelques pièces, et revient en Grèce pour monter son atelier. Elle vend à tour de bras les créations qu’elle produit elle-même, et au bout de 5 ans, s’essouffle, et éprouve le besoin de faire un break. C’est là que l’analogie s’arrête avec mon histoire. Perso, au bout de 5 ans d’enfilages de perles, de hauts et de bas commerciaux, de galères administratives, de voyages au bout du monde coûteux, de sous-traitants infidèles, et de rentabilité en berne, j’ai rendu mon tablier, en me disant que je n’avais ni l’expertise, ni les moyens de mes ambitions.

Elle non. Elle s’est dit la même chose sans doute, mais elle a décidé de persévérer, visiblement contre l’avis de son père qui voit dans cette orientation un choix fantasque et peu rassurant. Mais Lito n’est pas raisonnable, d’ailleurs je ne vendrai pas la mèche, mais il m’a été confirmé qu’en voyage au bout du monde, elle alternait très efficacement levée de coude dans les bars et marché aux pierres précieuses. Cette fille est une gourmande de la vie, ça se sent. Elle n’écoute donc que son instinct, qui lui soufflait de faire une formation sculpture aux beaux-arts et de dessin à l’école de bijouterie de Paris. Et c’est doté de cette expertise qu’elle se relance, ouvre sa propre boutique à Athènes et forte de son succès, décide de se développer dans le monde.

Aujourd’hui, Lito fait partie des créatrices qui comptent…

Elle est distribuée par les meilleurs concepts stores et s’est fait un nom dans le monde de la joaillerie créative. Ce qui me paraît vraiment particulier dans son travail, c’est son éclectisme et son insatiable curiosité.

Lito myfav3 Lito myfav7

Chacune de ses lignes raconte une histoire singulière et exotique, les triangles sertis de diamants s’inspirent de la géométrie des pyramides Aztèques, les yeux en émail me rappellent la peinture surréaliste de Magritte, ses dentelles en saphirs multicolores dessinent les motifs cashmere d’une Inde antique, et ses petits diamants agglutinés ressemblent aux alvéoles infinies des ruches d’abeille. Elle ouvre toutes les vitrines et essaye chaque bijou, se couvre les mains de bagues, organisant un tableau animé de toutes ses créations dont elle se fait la muse.

mains2 mains1

Je me prends au jeu et essaie avec elle, c’est gourmand et drôle, on a envie de repartir avec 5 bagues, 4 colliers et sa drôle de boucle d’oreille en forme de virgule qui ponctue élégamment le visage d’une note asymétrique.

Elle me dirige vers la vitrine murale et me montre des scarabées aux couleurs chatoyantes, sertis de diamants, ou encapsulés dans d’élégantes cages d’or.

cage scarabeBO scarabe3

Quand je m’extasie devant la perfection de l’animal et lui demande si elle a fait un moule et si la couleur est un émail ou une laque, elle éclate de rire et me dit que ce sont de vrais scarabées, des vrais de vrais qui viennent de chez Deyrolle, alors là je n’en reviens pas ! C’est la première fois que je vois un bijou en or et diamants élaboré sur la carcasse d’un insecte véritable. Pour tout dire, je suis à la fois horrifiée et fascinée, car l’objet est d’une telle beauté qu’il ne peut qu’avoir été entièrement fabriqué, et jamais vivant !!

bo scarabee 2 bague scarabe

Je suis restée longtemps sur cette étrange impression, entre émerveillement et répulsion, car je dois dire que j’ai un peu la phobie des insectes. Elle me raconte que le premier bijou d’exception qu’elle a fait avec un scarabée de chez Deyrolle avait plu à Béatrice Saint Laurent de la galerie BSL, qui lui avait consacré une exposition, c’est ce qui l’a lancé dans cette voie créative totalement hors du commun.

La passion de Lito pour l’entomologie m’a interpellé, et je suis allée hier chez Deyrolle, fameux cabinet de curiosités depuis 2 siècles, boutique musée de la rue du Bac, qui présente ses collections merveilleuses de coquillages, papillons, coléoptères et animaux empaillés en tous genres. Pas étonnant que Deyrolle ait toujours fasciné les artistes, de Salvador Dali à Dubuffet en passant par Louise de Vilmorin, j’ai eu tout simplement un choc en découvrant cet univers onirique, où les papillons multicolores se déploient en lévitation dans d’immenses vitres transparentes, où les scarabées forment des tableaux aux couleurs chatoyantes, où les coquillages somptueux brillent de leur éclat nacré, sans parler des animaux exotiques empaillés qui habitent pour toujours ce lieu étrange.

sacarab coquillages

cerf papillons

Là j’ai compris la passion de Lito pour cet animal porte bonheur, amulette vénérée par les Egyptiens de l’antiquité primitive, qui les emportaient dans leur tombe pour éviter que leur âme ne soit dévorée par la terrible déesse Ammout. Il y a dans le scarabée cette perfection absolue des lignes, de la matière et des couleurs, ces reflets irisés que l’on retrouve dans les pierres précieuses, et la promesse de l’immortalité. Le scarabée méritait d’être serti d’or et de diamants et de devenir un bijou, finalement c’est depuis toujours son destin !

boutiqueLito1

Merci à Lito pour m’avoir fait découvrir son univers multiple et chatoyant, promenade incroyable dans ses innombrables curiosités. Je me suis promis d’aller visiter sa boutique à Athènes, qu’elle a nommée, évidemment, Cabinet de curiosités…

 

MY FAVORITES 2

Lito myfav10 Lito myfav9

Lito myfav8 Lito myfav7

Lito myfav5 Lito myfav6

Lito myfav2 Lito myfav1

Lito myfav4 Lito myfav3

 

 

Share Button

5 réflexions sur “Les curiosités de Lito

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *