Mes oscars au salon des Tuileries

baseimageT art 9

Comme je vous le disais je suis allée faire un tour lundi dernier au salon Première classe des Tuileries, et je me suis régalée.

D’abord, c’est un bel endroit, les tentes sont dressées dans les jardins au bord de la rue de Rivoli, il y règne l’atmosphère électrique de la Fashion week concomitante, les allées sont remplies de looks détonants, il y a du spectacle, un peu d’adrénaline, et beaucoup de beaux accessoires à découvrir.

Je me suis jetée dans ce salon avec gourmandise, et j’ai eu envie de vous faire partager  mon petit palmarès des collections que j’ai préféré.

Pour ce cru Première Classe Tuileries Mars 2014, voilà donc mes Oscars très personnels dans la catégorie Bijoux. Pour ne pas faire de jaloux/ses, je les ai mis dans l’ordre chronologique de rencontre, pas de préférence, car ils/elles sont toutes premiers/ères dans leur catégorie !

 

Ma meilleure créatrice sculptrice : Ornella Iannuzzi.

Ornella est française, elle a sans doute des origines italiennes, elle habite à Londres, elle est excessivement modeste et elle sculpte ses bijoux en cire avant de réaliser un moule pour les sortir en or ou en argent.

Son inspiration sur la ligne « Les corallines »,, c’est un effet matière de petits grains organiques qui rappelle le corail du fond des océans. J’ai flashé sur ses créoles ornées d’une perle à l’intérieur.

myfav Ornella Iannuzzi myfav Ornella Iannuzzi 2

C’est baroque, raffiné, couture.

http://ornella-iannuzzi.com/

 

Ma meilleure créatrice préraphaélite : Ruth Tomlinson

Ruth est une vraie Anglaise qui habite à Londres, elle puise son inspiration dans l’époque des peintres préraphaélites (qui eux même s’inspiraient de la renaissance, comme quoi l’inspiration est une machine à remonter le temps !) et dans la parfaite irrégularité de la nature.

Ses bijoux sont de fines pièces qui pourraient orner les mains et la gorge blanche de la princesse de Peau d’Anne . En même temps, c’est très fin et subtil,  j’aime beaucoup ses empilements d’anneaux dépareillés avec des diamants atypiques (tailles anciennes, couleurs grises ou champagne).

myfav Ruth Tomlinson myfav Ruth Tomlinson 2

C’est précieux, antique et charmant.

http://www.ruthtomlinson.com/

 

Mon meilleur créateur conceptuel : Masahiro Momii,

Masahiro est japonais, son anglais est saccadé et son attitude d’une grande humilité, il a fait la Parsons School de Londres, et la quête de la perfection coule dans ses veines.

Son stand est vide, on ne sait pas de prime abord qu’il présente des bijoux, il a tapissé les parois de papier aluminium froissé, et sur une table basse, 2 troncs d’arbres coupés creux semblent servir d’écrins.

L’un présente sur l’écorce un diadème fait de fins tubes d’or et de diamants, l’autre est rempli de minuscules cailloux blancs sur lesquels flottent ses bijoux. On se penche pour voir ce que c’est, il s’approche, et saisit délicatement avec ses mains gantées de blanc un fin tube d’or libérant ainsi une chaîne pavée de minuscules diamants qui s’était noyée dans les petits cailloux.

Masahiro est un créateur polymorphe : sa présentation est une mise en scène qui allie le merchandising visuel à une gestuelle bien particulière autour de son bijou-concept.

myfav momii 2 myfav momii

C’est étonnant, magique, et d’une grande pureté.

 

Ma meilleure créatrice pop-rock : La môme bijoux.

Isabelle n’est pas une petite nouvelle, des années de travail dans la joaillerie, une collaboration avec les ateliers d’un grand de la mode et sa propre marque depuis maintenant 8 ans. Ce qui me plaît chez elle c’est son coté titi parisien, elle ne s’arrête jamais, et ses collections bougent bien comme elle !

Elle tisse des diamants et des perles dans des cordons fluos, elle balance ses petits twits sur de jolies médailles carrées et elle habille les mains avec des perles minutieusement montées sur une chaîne diamantée.

Entre culture cartoon et clins d’oeil à une Marie-Antoinette rockisée.

myfav Lamomebij myfav Lamomebij 2

C’est fun, pétillant et girly.

http://www.lamomebijou.com/fr/

 

Ma meilleure créatrice dessous-chics : Magali, Charlet Aime

Je vous ai déjà fait l’apologie des chaînes de corps de cette nouvelle marque dans un dernier post, les Bijoux indiscrets, et la je confirme, je l’ai vu porté, c’est tellement beau !

C’est un bijou intime qu’on peut toujours garder sur soi comme un talisman, et qu’on s’amuse à faire passer sur son vêtement. Nathalie, qui s’occupe du développement de la marque, porte magistralement la nouvelle chaîne « Corps à corps », sur un pull noir tout simple.

Le symbolisme érotique « d’histoire d’O » ou des « Cinquante nuances de grey » revisité par une créatrice esthète.

myfav Charlet myfav Charlet 2

C’est chic, sexy et ravissant.

http://www.charlet-bijoux.com/fr/

 

Ma meilleure créatrice fée : Marie-Laure Chamorel

Il y a quelque chose des contes de Perrault dans les bijoux de Marie Laure, on a l’impression que si on les porte, on va se transformer en quelqu’un d’autre, que la journée va être différente et qu’on va pouvoir abuser des effets de la baguette magique !

Bon, là je délire un peu, mais la finesse exquise de ses créations, métamorphoses subtiles d’or et argent, scintillement de minuscules cristaux, rivières fluides de chaînes, me fascinent.

myfav MarieLaureChamorel myfav MarieLaureChamorel 2

C’est brillant, somptueux et infiniment féminin.

http://www.marielaurechamorel.com/

 

Ma meilleure créatrice poète : Stéphanie Jewels

Stéphanie, c’est la convivialité, la gaieté et la chaleur du Sud. Après des années au Maroc, la voilà qui vient de rapatrier ses valises à Marseille, où elle lance sa nouvelle collection, le Fil de la vie.

Ses bijoux d’or fin sont de petits talismans de peau, des messages d’amour à porter, des souvenirs de plage dans sa tribu au soleil de la Méditerranée. On a envie de les collectionner et de les superposer à l’infini, ils seront toujours le signe d’un lien ténu mais indéfectible.

myfav StephanieJewel myfav StephanieJewel 2

C’est élégant, poétique, charmant.

http://stephaniejewels.com/

 

Ma meilleure créatrice graphique : Esra Karadeniz, Ekria

Esra est turque, c’est une charmante brunette aux longs cheveux, et je l’admire (ainsi que Masahiro Momii d’ailleurs) d’avoir fait le voyage de sa Turquie natale pour venir exposer ses bijoux à Paris.

Elle m’interpelle, car elle est à l’inverse de ce que j’aurais attendu d’une créatrice héritière de la culture Ottoman: sa collection Timeless tient sa force dans ses formes ultra simples, dans la précision de la coupe laser, dans la brillance du métal poli à la perfection. L’originalité de Timeless, c’est la possibilité de répéter les bagues, joncs ou clous d’oreilles dans une même forme décroissante.

myfav Ekria myfav Ekria 2

C’est graphique, intense et moderne.

http://www.ekria.com/

Et vous en pensez quoi de ma petite sélection ? Dites moi ça m’intéresse !

Share Button

2 thoughts on “Mes oscars au salon des Tuileries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>