Wild

imagT wild

Pendant les fêtes, je vis une sorte d’engourdissement de mes fonctions cognitives, cette quinzaine s’apparente pour moi à une très longue crise de foie.

Je fais partie des ronchons qui n’aiment pas cette période, qui n’aiment pas la bûche au beurre ni la dinde aux marrons, ni les sapins en plastique, ni les chansons de Tino Rossi qui vous tympanisent dans les magasins, ni la profusion de cadeaux qu’on se trouve obligé d’offrir et qui finiront au fond d’un placard.

Bref, je n’aime pas le kitsch de Noël.

Continue reading

Share Button

Noël crush gifts, Saison 1

imageT gifts 1 bis2

Noël, ça vous dit quelque chose ?

La foule devant les vitrines des grands magasins parisiens, le sapin véritable qui perd ses aiguilles dans le salon, le sapin plastique qui fait kitch, les guirlandes électriques qui court-circuitent et créent l’incendie du siècle, le réveillon chez la belle-doche, les enfants qui trépignent, les ados qui tangentent, la messe annuelle o-bl-iga-toi-re, le copain célib à recueillir en urgence, la trilogie foie gras-dinde-buche au beurre qui écœure, la nuit noire de 17h à 8 heures, le sauternes sur champagne qui part mal, les kilos de chocolats qui mettent à plat, la tempête de neige qui tombe le seul jour où t’as pris ta bagnole pour démentir les théories sur le réchauffement climatique de la capitale, et les cadeaux, ces foutus cadeaux qui prennent la tête pendant 3 semaines, top départ au 1er décembre, ligne d’arrivée le 25 au soir, et sa tripotée de flops, gaffes fatales, d’à coté, et de j’adooooore, suivi de mise en ligne au bon coin le lendemain.

Continue reading

Share Button