Une fille un bijou : Florence

imageT Florence

Dans le cas de Florence, ce n’est pas une fille, un bijou, mais plutôt une fille, plein de bijoux !

Impossible de la faire se raconter en un seul, elle en a plein et les aime tous, comme on aime toutes ses meilleures amies sans pouvoir faire un classement, une succession de coups de cœur, des crushs en chaîne, bref une passion gourmande. A coté, je suis une ascète, c’est dire !

J’ai repéré Florence grâce à son site Ringthebelle, pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur.

Un peu comme dans mon blog, Florence aime raconter des histoires et entrer dans un univers créatif au lieu de vendre des produits à la chaîne, bruts de pomme.

Son site propose de visiter l’appartement ou la maison d’une personne dont elle apprécie l’univers, elle fait un reportage photos sur ce qu’elle aime en terme de déco, objets, mode et lifestyle, pour ensuite permettre aux lecteurs de faire leur shopping directement à partir des photos des reportages. En effet on peut cliquer sur la plupart des produits vus sur les photos pour être redirigé chez les marchands.

Les images sont belles, les interviews bien faites, on sent qu’elle y passe du temps, avec le sens du détail des gens qui ont une vraie passion pour la déco et l’art de vivre. C’est comme si un copain ou une copine avec qui on partage les mêmes goûts ouvrait son carnet d’adresse.

En bonne communiquante, elle a signé son site Ringthebelle Story Store, ça veut tout dire !

Quand j’ai pris rendez vous avec elle, elle m’a tout de suite proposé de venir la rencontrer chez elle, et j’ai adoré l’idée de découvrir son appartement niché en haut d’un très vieil immeuble du 1er arrondissement, à deux pas du Palais Royal, quartier que j’aime par dessus tout dans Paris, ça me change de mon 16eme ou il ne se passe jamais rien et ou tout est lisse, boring. J’ai monté les 4 étages en admirant la beauté des vieilles pierres et en maudissant la hauteur des marches, mais à l’arrivée, je n’ai pas regretté l’effort.

Florence m’a accueillie, blonde et souriante dans son entrée bleu nuit tapissée de livres et d’objets, qui débouche sur un immense salon carré baigné de lumière.

Effet whaou, elle m’a laissé une minute seule, et j’ai pu faire mentalement la check liste de tout ce que j’adorais dans son salon : les meubles raffinés, les objets poétiques, les fleurs fraiches, les immenses fenêtres ouvertes sur les toits de Paris, et le chat persan élégamment enroulé sur le tapis clair, comme un ultime objet de déco. Moi qui passe mon temps à ramasser les vestiges de snaking abandonnés par mes affreux jojos dans le salon, et à protéger mes fauteuils des griffes acérées de Pacha, mon amour de chat de gouttière, je me suis dis que cette fille avait trop de goût, et trop de bol d’habiter dans un endroit aussi parfait !

board2

Elle m’a ensuite entraînée dans sa cuisine située tout au fond de l’appart, toute petite et charmante, décorée comme un boudoir avec bouquet de roses sur une table de bistro vintage en marbre. J’ai noté que l’étagère en bois brut juste derrière était remplie de bouteilles de Ruinart, trop classe l’effet déco !! Moi qui planque dans un placard mes caisses de champagne commandées pour un prix défiant toute concurrence chez un obscur producteur champenois… A ce stade, j’ai commencé à me dire que mon appart avait besoin d’un sérieux relooking.

On a pris un café en se bousculant de questions, on s’est raconté 1000 trucs sur nos boulots respectifs, elle, plutôt déco-lifestyle, moi, plutôt bijoux, et je crois qu’on serait restées la journée à tchacher si je n’avais pas eu mon petit reportage à faire sur ses bijoux.

On est alors passées dans sa chambre, rebelote, grande pièce lumineuse où tout est beau, et elle m’a fait la visite de ses trésors. Re verte de jalousie quand je pense à ma chambre over boring.

flo

Florence est une collectionneuse. De ces filles qui ont toujours l’œil qui traîne, qui découvrent des bijoux anciens aux puces, des marques inconnues sur instagram, des bijoux de créateur chez White Bird ou Les Trouvailles d’Elsa.  Elle collectionne aussi des trucs à 3 balles ravissants qu’elle trouve dans une obscure boutique qui fait des copies pas chères, mais elle aime aussi les grands classiques de chez Cartier ou Buccellati.

Ce qu’elle adore, c’est chiner, collectionner, accessoiriser, changer. Elle ne garde que ses alliances et son bracelet Cartier, pour le reste, ça tourne, ça bouge tous les jours, ça s’assortit à son humeur et à son vêtement du jour, ça se mélange harmonieusement, bref, les bijoux de Florence, c’est plus qu’une histoire, c’est une série à rebondissements sur plusieurs saisons !

broche

Coté accessoire, elle portait ce jour là une broche en strass de la marque Via Clementina Roma qu’elle a dénichée sur Instagram. Des broches, Florence en a toute une collection, en strass (le joli nœud de Reine Rosalie), en crochet, en turquoises, en émail, tout ça minutieusement rangé dans son adorable boite-grenouille ou dans une coupelle en porcelaine dorée à l’or fin.

3broches

Ça tombe bien, les broches sont une des tendances bijoux en re-devenir, Florence est en avance là dessus, moi je n’en n’ai pas porté une depuis… les années 80 !

En bonne collectionneuse, elle mixe parfaitement sa broche-strass un peu vintage avec ses bijoux fins en or rose ou blanc, comme ses colliers aux initiales de ses hommes signés SK Designs, et ses puces d’oreilles de Maria Tash ou Stone.

bo

collier

Coté bagues, elle joue le grand classique avec sa bague panthère en or blanc de chez Cartier  (Soit dit en passant, pour les passionnés des bestiaires de la marque il faut lire la vie de Jeanne Toussaint, « La Panthère », une cocotte devenue directrice artistique de la grande maison au début du siècle). De l’autre coté, elle porte un audacieux mélange d’alliances qu’elle a empilé au fil des événements, avec trois ors pour les alliances De Beers, et deux alliances de Cathy Waterman, qui donnent à l’ensemble un coté antique super raffiné.

bague

alliances

Coté bracelet, elle ne quitte pas son jonc Cartier, mais me montre sur sa cheminée ses autres trésors en vrac, des joncs en pierre fine de chez Pascale Monvoisin, les bracelets de pierres précieuses sur lien de soie de Brooke Gregson et plein de breloques en pierre fines suspendues à son tableau de collage.

Ce qui m’a frappé chez Florence, c’est sa capacité à tout rendre joli et harmonieux, ses bijoux, comme ses collages maison, ses boites précieuses, son chat, ou son tapis berbère. Elle a cet art du « faux vrac », de la mise en scène improvisée, des associations réussies, en posant tout simplement ses bijoux sur une tranche d’agate polie, elle sait faire du beau sans effort. Et ça fait pas bazar, pas comme dans ma boite Muji en plexi où tout est mélangé et fait des nœuds, façon foire-fouille.

agathe

L’heure tournait et je crois qu’on aurait pu passer la journée à s’échanger nos bonnes adresses et nos plans bijoux ou déco, mais j’ai du plier bagage. Je suis sortie de chez elle avec le regret de quitter un bel endroit, une pointe d’envie pour son univers tellement parfait, l’envie de tout changer chez moi, et surtout, la volonté d’exhumer mes vieilles broches des années 80, la célèbre tendance « Recherche Suzanne désespérément », et de me la jouer collectionneuse, une fois dans ma vie !

Les bijoux de Florence :

myfav viaclementina myfav reinerosalie

myfav KC Designs myfav stone

myfav catywaterman myfav debeersalliance1

myfav debeersalliance2 myfav catywaterman2

myfav debeersalliance3 myfav maria tash

myfav cartierbrac myfav cartierbag

Share Button

7 réflexions sur “Une fille un bijou : Florence

  1. Pingback: Une fille un bijou : Florence | Bijoux or diamant

  2. Moi aussi du coup j’ai envie de rencontrer Florence !… et comme toi, je suis déjà jalouse ! J
    Merci +++ Sylvie !! J’ai passé un beau moment encore grâce à ta news letter !
    Très jolie découverte aussi pour moi  » ringthebelle  » ! ( … surtout pour la provinciale que je suis JJ )

  3. Coucou Sylvie,
    Moi aussi j’aimerais être une Florence … J’ai envie de tout chambouler chez moi, de tout relooker, de sortir de mon univers de provinciale. Hélas, n’est pas Florence qui veut!! et ce n’est pas un simple coup de baguette magique qui me donnera son goût parfait et son savoir-faire inné.
    Quoi qu’il en soit, tes reportages sont de véritables voyages, des rencontres incroyables et j’imagine un pur bonheur pour toi. Tu sais bien en faire profiter tes inconditionnelles.
    A bientôt pour une nouvelle page de jouvence…

    • merci Anne-So ! Mais la déco c’est comme pour tout, il suffit juste d’y porter de l’attention. C’est facile maintenant avec pinterest, tu trouves plein d’idées, pas toujours trop délirantes. Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *