Une fille un bijou : Géraldine

 

imageT Geraldine2Quand j’ai eu l’idée de la chronique « Une fille un bijou », je savais que ce serait une mine non pas de pierres précieuses (quoi que … ) mais une mine d’histoires.

Je vous l’ai assez dit, le bijou est un truc intime, qui nous lie à ce qu’on aime profondément, à ce qu’on veut faire durer toujours, à ce qui nous attache à la beauté du monde. Le bijou n’est pas qu’un ornement, il est une signature, une trace, un symbole.

J’ai rencontré Géraldine du blog Happy City dans le 10ème, qui est un quartier cher à mon cœur car mon père a habité de longues années boulevard de Magenta.

Quand j’allais le voir dans les années 90, c’était un quartier franchement sinistre. Le boulevard n’avait pas été refait et grouillait d’une circulation infernale, et les petites rues qui mènent au canal St Martin se résumaient à une succession d’immeubles insalubres, et de fonds de cour lugubres.

Aujourd’hui, ce quartier du 10ème est méconnaissable, il est devenu la quintessence de la jeunesse bobo parisienne, immeubles ravalés, boutiques de créateurs, ateliers d’artistes, fleuristes champêtres, restaurants world-healthy-food, et cafés coworking. Le top de la branchitude.

Le blog de Géraldine est une mine de bonnes adresses parisiennes, mais aussi d’autres villes qu’elle a visitées. Elle connaît comme sa poche les meilleurs restaurants, cafés et hôtels de la capitale. Elle a eu sa vocation assez tôt à Londres où elle a vécu, et son métier de blogueuse et de rédactrice lifestyle lui prend tout son temps. Elle voyage pas mal, et cultive un look vintage super sophistiqué et élégant. Quand je l’ai vue, j’ai été immédiatement frappée par les détails de sa tenue, moi qui ne m’habille paresseusement au quotidien qu’en uniforme jean-pull… Robe dentelle noire, bouche rouge vermillon, feutre noir, manteau rouge, Géraldine a un style bien à elle  qui m’a donné l’impression d’être une bourgeoise hyper classique totalement has-been.

En bonne pro des spots « In » de la capitale, Géraldine m’avait donné rendez vous chez HolyBelly, mais on s’est fait jeter car il n’était que 11h et qu’on ne voulait pas déjeuner mais juste prendre un café (contrairement aux apparences, la coolitude bobo n’est pas synonyme d’entreprise philanthropique), et elle m’a entraînée chez Craft, rue des Vinaigriers. C’est ce qui m’a permis de découvrir le concept de café en coworking, concept totalement inexistant il y a encore 10 ans, à la jonction entre l’art de vivre (super bon café et patisseries), la déco (super joli espace), et le travail, (besoin pour les jeunes travailleurs indépendants de se retrouver dans un lieu de convivialité pour bosser). Tranquille, parfait pour tchatcher.

Géraldine est née au début des années 80, moi j’avais déjà 20 ans. C’est pas pour vous bassiner en disant que je suis vieille, mais juste pour pointer du doigt qu’on vit, aime et pense en fonction de son monde, de sa génération.

Elle aime la marque de bijoux Paulette à Bicyclette, qui défend la joaillerie éthique (éco consciente, or et diamants sourcés, méthodes de production minimisant les déchets et la pollution), elle promeut les restaurants bios à la nourriture saine, elle a grandi avec les réseaux sociaux qui sont un outil basique pour elle, elle fait partie de cette génération qui pense qu’à force de choix écologiques dans sa vie quotidienne, comme se déplacer à vélo dans Paris, elle participe à la création d’un monde meilleur, et elle travaille avec son amoureux, totalement complémentaire d’elle dans son métier. Que des trucs qui ne m’auraient pas effleuré l’esprit à son âge !!

Je pense que pour Géraldine, l’accessoire, ce sont les vêtements, et l’essentiel, ce sont les bijoux.

Dans ce domaine, Géraldine est une puriste.

Plus jeune, elle ne portait pas de bijoux. Ceux qu’elle a aujourd’hui lui viennent des personnes qui comptent le plus dans sa vie.

Elle en porte peu, toujours les mêmes, et chaque bijou a son histoire.

collier

colliertableSon collier fétiche lui vient de sa mère. C’est un diamant serti sur une bélière allongée et graphique en or blanc, qu’elle a customisée sur une chaîne perles d’argent facettées. Cadeau de son père à sa mère lors de sa naissance, puis cadeau de sa mère, elle ne le quitte jamais.

baguetourmaline

Sa bague ancienne lui vient de sa grand-mère maternelle. Toute son enfance, elle a vu cette jolie tourmaline pâle briller sur la main de sa grand-mère, et elle se faisait un jeu de lui réclamer, comme un trésor qu’on convoite en se disant qu’on ne l’aura jamais. Et puis un jour sa grand-mère lui a offerte. Elle a été tellement émue de ce cadeau qu’elle ne la quitte jamais non plus. Elle a cette phrase touchante, «ma grand-mère m’accompagne dans ma vie et mes voyages grâce à cette bague». L’amour, la transmission, tout est dit.

bracelet

Son anneau et son bracelet jonc ornés de brillants sont le cadeau de noël de son amoureux . Fins et délicats, ils viennent de chez la jeune créatrice Delphine Pariente. Ils se marient harmonieusement avec ses bijoux plus vintages, l’ensemble est parfait.

earr

Quant au minuscule diamant que je remarque sur le lobe interne de son oreille, chut, ça, je n’ai pas le droit d’en parler, c’est une vieille histoire, mais le diamant est toujours là.

Je vous livre quelques idées de colliers et bagues vintage dans l’esprit des bijoux de Géraldine, et aussi bien sûr, les bijoux fins de Delphine Pariente.

Et vous, si vous avez aussi un ou des bijoux fétiches que vous ne quittez jamais, ça m’intéresse !

myfav coletsy myfav col1stdibs

myfav col1stdibs2 myfav collabruneetlablo

myfav baggrenat myfav bagameth3

myfav bagameth2 myfav bagameth1

myfav bagdelphp myfav bagdelphp2

Share Button

2 réflexions sur “Une fille un bijou : Géraldine

  1. Bonjour!
    Joli portrait à travers les bijoux portés…
    Je suis totalement en accord avec  » Le bijou n’est pas qu’un ornement, il est une signature, une trace, un symbole ».
    Comme Géraldine, tous les bijoux que je porte ont une histoire, ils sont un lien permanent avec ceux que j’aime…
    Et moi aussi je lorgne une bague Or Rose Topaze magnifique qui orne parfois la main de ma mère..Je sais que j’en hériterai un jour, pourvu que ce jour soit le plus lointain possible…
    Bonne fin de journée et à bientôt!

    • Merci Sylvie ! Le charme irrésistible des bijoux anciens … il faut regarder le site 1stdist dont j’ai mis quelques produits en fin d’article, il est extraordinaire sur les bijoux de plein d’époques différentes, le seul à bien vendre en ligne de l’ancien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *